Accueil

Les foyers de L'Arche Chantal

Être accueilli à L'Arche Chantal

Victime pour la plupart de l'exclusion et du rejet résultant de l'incompréhension ou de la peur suscités par le handicap mental, les foyers de Sen Rafaèl et de Kafou à Chantal sont au moment de leur arrivée un lieu de guérison pour les personnes qui y sont accueillies.

Peu à peu, la communauté devient ensuite un lieu d'enracinement ou le plaisir d'être ensemble et le sentiment d'appartenir à la communauté permettent aux ''amis'' de sortir de l'ombre et d'avoir une place au soleil d'Ayiti. ''Les amis'', voilà comment on appelle les personnes accueillies dans les foyers de L'Arche Chantal ou de L'Arche Carrefour en Haïti.

À Chantal, comme partout ailleurs, les besoins sont grands. Avec votre aide, L'Arche Chantal désire étendre ses services et son soutien à ceux et celles qui aujourd'hui en ont le plus besoin. 

Retour à L'Arche Chantal

Reconstruction


Dans un contexte post-séisme et un environnement fragilisé, toujours menaçant par les catastrophes naturelles et celles que nous produisons nous-mêmes en abandonnant notre responsabilité humaine, toute reconstruction qu'elle soit personnelle ou sociale demeure un grand défi.

Handicap mental


Avant le 12 janvier 2011, la situation des personnes ayant un handicap n’avait jamais été une préoccupation importante pour les Haïtiens. Depuis le tremblement de terre, il y a cependant un éveil sérieux de la population face à la question du handicap en Haïti. Qu'en est-il du handicap mental en particulier?

L'Arche Ayiti


À L'Arche Ayiti, nous privilégions une approche communautaire du handicap mental. Très appropriée à l'esprit haïtien et demandant moins de ressources médicales, celle-ci favorise la relation et le développement de la personne.